Mike Burns : conter est un geste politique

22 min 54 - 2016

Anouk Edmont

"Le conte est cet art de la scène qui survit à la panne d’électricité", dit Mike Burns. L’entretien avec le conteur a survécu à une extinction de lumière. À moitié dans le noir, dans une loge improvisée du Musée national de la Marine, l’homme qui conte par tradition les yeux fermés nous a partagé sa vision de l’art de conter aujourd’hui. D’origine Irlandaise, passé par le Québec et installé désormais aux États-Unis, Mike Burns conte dans une langue poétique mêlant le français, l’argot anglais et le gaélique, avec un léger accent québécois. Le dernier récit qu’il a présenté au festival, Ma tristesse sur la mer, est un de ses contes qu’il rêverait de voir adapter en film. Ce récit vibrant, beau et grave, revient sur une histoire d’exil, d’espérances, de luttes pour la survie, d’ouvriers migrants, avec pour contexte la construction colossale du Canal Rideau entre Ottawa et Kingston.



accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre