Lance Weller, la violence décrite à hauteur d’homme

27 min 47 - Festival du Goéland Masqué 2017

Wilderness, premier roman de l’américain Lance Weller paru en 2013, abordait la violence du peuple américain à travers le personnage d’Abel Truman, un survivant de la Guerre de Sécession hanté par les combats. De cette violence indélébile, Lance Weller en a tiré une fresque romanesque dont on retrouve certains aspects dans son dernier roman paru en 2016, Les marches de l’Amérique. Face au public du Goéland Masqué, le romancier s’est livré sur la construction de ce livre relatant le périple vers le Mexique de Pigsmeat, Tom et Flora, dans l’Amérique du milieu du XIXe siècle tiraillée par les conflits entre Mexicains et Américains. Questionné par Hervé Delouche à propos de la violence omniprésente dans son roman, Lance Weller se défend d’aller trop loin. Pour lui, la violence et la barbarie sont inscrites dans le coeur de l’Amérique, elles en sont même les fondations.



accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre