Isabelle Lafon : Le théâtre aux aguets

9 min 48

Justine Okolodkoff

« J’aime souvent des femmes. J’aime lorsqu’elles ne sont pas conventionnelles mais qu’elles sont entières ou anonymes » écrit Virginia Woolf à la fin d’Une Chambre à soi. Au vu du splendide spectacle Les Insoumises d’Isabelle Lafon présenté au Quartz du 22 au 25 mars 2016, on se dit qu’elle aurait pu faire sienne cette conclusion du roman d’une des héroïnes de son spectacle. Car ce sont bien des femmes hors des cadres et des conventions qui se présentent sur scène. Anna Akhmatova, Lydia Tchoukovskaïa, Virginia Woolf et des anonymes qui font un clin d’œil admiratif ou une pirouette à la grande comédienne Zouc. Le public observe alors des femmes de parole (de silence parfois) prendre chair. Retour sur une prouesse théâtrale, un travail perpétuel, une recherche renouvelée à chaque spectacle.



accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre