• Alain Rey, Ecritures Vives

    1 heure 52 minutes
    ×fermer

    Alain Rey, Ecritures Vives

    1 heure 52 minutes - décembre 2016

    “Chaque mot raconte une histoire, souvent romanesque et pittoresque, toujours révélatrice.” Ainsi est accompagnée la promotion du dernier ouvrage d’Alain Rey : le Dictionnaire historique de la langue française, un dictionnaire "à lire comme un roman". Aux éditions du Robert ou sur France Inter, il manipule depuis plus de 60 ans cette langue qui lui est chère :

    « L’idéologie de l’élite, des couches supérieures, ignore superbement ou juge sévèrement […] tout autre usage que le sien. Au contraire le Petit Robert est ouvert à la diversité, à la communication plurielle ; il veut combattre le pessimisme intéressé et passéiste des purismes agressifs comme l’indifférence molle des laxismes. Le français le mérite. »

    Invité de la première séance d’une nouvelle série de rencontres - "Écritures Vives" - organisées par Jean Manuel Warnet et accompagné de Danielle Morvan et d’Hélène Tétrel, Alain Rey nous fait voyager entre les lieux et les âges dans son véhicule favori : le langage.

  • Dominique Combes : Aimé Césaire

    1 h 05
    ×fermer

    Dominique Combes : Aimé Césaire

    1 h 05 - 2013

    Aimé Césaire aurait eu 100 ans cette année. À cette occasion, la Faculté Victor Segalen et la Ville de Brest ont invité Dominique Combes, professeur à l’ENS et spécialiste d’Aimé Césaire. Il propose à travers cette conférence de croiser la réflexion d’Aimé Césaire avec celles de deux de ses contemporains, Frantz Fanon et Jean-Paul Sartre, et ainsi d’éclairer le concept de négritude qui est au centre de son œuvre.

  • Édith Gaillard et Pierre Servain : Habitats et environnements intégrant le vieillissement, des expériences au féminin

    1h21
    ×fermer

    Édith Gaillard et Pierre Servain : Habitats et environnements intégrant le vieillissement, des expériences au féminin

    1h21 - 2014

    Feriez-vous une colocation à la retraite ? Pierre Servain, doctorant de l’UBO et Édith Gaillard, sociologue à l’UBO, vous expliquent les alternatives pour ne pas se retrouver seul et continuer à garder la maîtrise de son projet de vie. Habitats partagés et autogérés sont évoqués. Peut-être seriez-vous séduit par le projet d’habitat participatif des Babayagas où l’idéal de vieillesse libre est visée...

    Toutes les séances du cours public "Vieillir au féminin" sont à écouter dans la rubrique des chroniques ici.

  • Françoise Le Borgne-Uguen : "Femmes et vieillissement" : une question sociale

    1h24
    ×fermer

    Françoise Le Borgne-Uguen : "Femmes et vieillissement" : une question sociale

    1h24 - 2014

    Le 7 octobre 2014, Françoise Le Borgne-Uguen, sociologue à l’UBO, présentait dans cette séance un large aperçu des problématiques soulevées pendant l’intégralité des cours publics. De quoi donner quelques clés de base avant d’aller plus loin dans ce débat de société et d’écouter la suite des conférences du cours public "Vieillir au féminin".

    Toutes les séances du cours public "Vieillir au féminin" sont à écouter dans la rubrique des chroniques ici.

  • Guillaume Fernandez : Les inégalités de retraite et les disparités de santé entre femmes et hommes âgés

    1h28
    ×fermer

    Guillaume Fernandez : Les inégalités de retraite et les disparités de santé entre femmes et hommes âgés

    1h28 - 2014

    Le 21 octobre 2014, lors du cours public "Vieillir au féminin", Guillaume Fernandez, sociologue à l’UBO présentait une réflexion pleine d’espoir sur l’égalité hommes-femmes à l’âge de la retraite. De quoi s’apercevoir, sans grande surprise, qu’il y a du travail mais que tout reste possible.

    Toutes les séances du cours public "Vieillir au féminin" sont à écouter dans la rubrique des chroniques ici.

  • Josef Schovanec : Être à l’Est

    2 h 20
    ×fermer

    Josef Schovanec : Être à l’Est

    2 h 20 - 2014

    Josef Schovanec est fier d’être autiste. Lui qui n’a parlé que vers l’âge de six ans est aujourd’hui docteur en philosophie et excellent orateur. Blagueur, il met facilement le public des conférences dans sa poche.
    Au-delà des blagues, son témoignage est d’une grande importance car il montre bien que l’autisme n’est pas une limitation de capacité ou d’intelligence, mais plutôt un déplacement de celles-ci. Je n’arrive pas à boutonner ma chemise, et alors ? Je parle sept langues.
    Josef Schovanec relativise ce que l’on considère comme des faiblesses. Les capacités dites normales, de la vie courante, si de nombreux autistes ne peuvent les réaliser, cela ne veut pas dire que les capacités plus développées leurs sont inaccessibles, bien au contraire.
    Où l’autisme n’est plus vu que comme un handicap mais aussi comme une autre structure de pensée.

    L’auteur de Je suis à l’Est ! (éd. Plon, 2012) donnait cette conférence à la faculté Segalen à Brest le 17 avril 2014 et prenait un malin plaisir à démontrer à son auditoire qu’être autiste, c’est parfois bien mieux que de ne pas l’être, comme lorsqu’il nous raconte l’histoire de ce couple dont l’un des conjoints est autiste, et qui ne veut pas d’enfants de peur qu’ils soient non-autistes.

  • Justine Marillonet : La mise en scène du corps dans la presse magazine senior

    1h15
    ×fermer

    Justine Marillonet : La mise en scène du corps dans la presse magazine senior

    1h15 - 2015

    Une vieillesse symbolisée par des corps de rêve en couverture, voici ce que les images de la presse magazine senior offrent aux lectrices de grand âge. Un monde imaginaire composé de fantasmes et d’idéaux. Mais cette presse marche et fait plaisir car ce n’est qu’un loisir. D’ailleurs, son public est bien capable d’interpréter ces mises en scène. Quoique... Justine Marillonnet, maître de conférences en sciences de l’information à Lyon 2, décortique les systèmes de valeurs des médias, du contrat de lecture au traitement des images et des rôles sociaux véhiculés dans ces magazines. Entre le souci de représentativité et le souci de faire rêver pour mieux vendre, la presse doit contourner la réalité par une vieillesse symbolisée.

    Toutes les séances du cours public "Vieillir au féminin" sont à écouter dans la rubrique des chroniques ici.

  • Marie-Laure Déroff : "Jouir sans entrave" disaient-elles, disaient-ils... À tout âge ?

    1h03
    ×fermer

    Marie-Laure Déroff : "Jouir sans entrave" disaient-elles, disaient-ils... À tout âge ?

    1h03 - 2015

    Marie-Laure Dérrof a abordé le thème “Vieillir au féminin” du point de vue de la sexualité. Après l’âge de la fécondité, du couple et de la maternité advient celui de la vieillesse. À partir de cet âge, la sexualité est libérée de la procréation mais reste soumise aux effets du vieillissement. Le 17 mars 2015, la sociologue Marie-Laure Déroff déconstruisait les limites de la sexualité qui se déclarent à partir de l’âge de 50 ans.

    Toutes les séances du cours public "Vieillir au féminin" sont à écouter dans la rubrique des chroniques ici.

  • Martine Boyer-Weinman : Vieillir disent-elles : littérature et vieillesse

    1h41
    ×fermer

    Martine Boyer-Weinman : Vieillir disent-elles : littérature et vieillesse

    1h41 - 2014

    Martine Boyer-Weinmann, maître de conférences à l’Université de Lyon 2, pose la question du vieillissement dans la littérature. Comment ces “transformations silencieuses” sont abordées par les auteurs marquants de la littérature française, et disons, plus fréquemment par les femmes écrivains ? Quel statut portent les vieilles femmes dans ces romans ? Que de questions et de citations déployées ce 18 novembre 2014 qui donnent envie de lire, de lire !

    Toutes les séances du cours public "Vieillir au féminin" sont à écouter dans la rubrique des chroniques ici.

  • Noëlle Châtelet : Vieillir au féminin, une aventure de vie

    1 h 09
    ×fermer

    Noëlle Châtelet : Vieillir au féminin, une aventure de vie

    1 h 09 - 2014

    Enregistrée à l’UBO dans le cadre du cours public "Vieillir aujourd’hui", Noëlle Châtelet revient sur chacune de ses œuvres et nous guide vers la peur de ne pas vieillir, vers la découverte de ce nouveau moment de la vie d’une femme. Quelle vieille personne deviendrons-nous ? Comment grandirons-nous encore ? Quelle beauté entretiendrons-nous ? Et que transmettrons-nous ? Noëlle Châtelet a enquêté sur la chirurgie esthétique. En colère contre la société du paraître, de ce devoir d’être belle et non "d’être" tout court, l’écrivain prouve à travers cette conférence son combat pour redorer l’image de la vieillesse. Auteure de La dame en bleu, de La femme coquelicot, de La dernière Leçon, elle tisse à travers ses publications le fil vers l’acceptation de la vieillesse : le droit de tomber amoureuse, le droit de mourir, le droit d’être belle et surtout de jouir de cet âge.

    Toutes les séances du cours public "Vieillir au féminin" sont à écouter dans la rubrique des chroniques ici.

  • Plus belle la vieillesse ? : Le corps vieillissant en Suisse

    1 h 12
    ×fermer

    Plus belle la vieillesse ? : Le corps vieillissant en Suisse

    1 h 12 - 2015

    Cette saison encore, tous les mardis, Oufipo accompagne les cours publics de l’UBO autour du thème « Vieillir aujourd’hui ». Selon les pays, les contextes démographiques, les systèmes de protection sociale, les services de santé et les solidarités pour accompagner le vieillissement s’avèrent très distincts. Annick Anchis, sociologue à la Haute École de Santé de Lausanne revient ici sur les spécificités du modèle suisse.



accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre