• Bernard Lortat-Jacob : La modalité, un angle philosophique

    36 min 10
    ×fermer

    Bernard Lortat-Jacob : La modalité, un angle philosophique

    36 min 10 – 2011

    Dans le cadre du festival No Border qui avait lieu du 17 au 19 Novembre au Quartz et au Vauban, différents tables rondes se sont tenues sur le sujet de la musique modale, musique que l’on retrouve en Orient mais également dans une partie du registre traditionnel Breton. Le jeudi 17, Bernard Lortat-Jacob, ethnomusicologue au CNRS a ouvert la séance à travers le thème : "La modalité, un angle philosophique - l’oreille culturelle" . Il s’agissait lors de ces débats de réfléchir sur la possibilité d’un pont entre répertoire musical oriental et occidental.

  • Céline Roux : Les pratiques de soin et le corps féminin dans l’art et la performance

    1 h 06
    ×fermer

    Céline Roux : Les pratiques de soin et le corps féminin dans l’art et la performance

    1 h 06 - 2015

    L’art de la performance est multiple. l’image que nous en avons se réduit parfois au scandale, à la subversion, au corps malmené. Le corps féminin y est alors objet ou sujet surexposé, abîmé, transformé, blessé… Cependant, une partie des artistes de cette histoire d’hier et d’aujourd’hui se sont engagés ou s’engagent dans une autre voie : celle des relations du corps féminin aux pratiques de soin. Quels rapports au corps cela engage-t-il ? Quelles relations sociales, politiques, esthétiques et éthiques cela produit-il ? Le corps y est alors le lieu de la préservation, du mieux-être, d’une relation singulière à l’art, au monde et à l’autre.

    Cette conférence a été animée par Céline Roux, docteur en histoire de l’art et chercheuse spécialisée en art chorégraphique, dans le cadre du festival DañsFabrik le vendredi 27 février 2015. Elle est notamment l’auteur de Danse(s) performative(s) (2007). Elle collabore de nombreuses fois aux projets artistiques de danseurs et chorégraphes contemporains.

  • Colloque DROM : la transmission et l’enseignement des musiques de tradition orale

    3 fois 1h environ
    ×fermer

    Colloque DROM : la transmission et l’enseignement des musiques de tradition orale

    Retrouvez les questions qui ont animé artistes et invités lors de ce colloque de deux jours organisé par l’association DROM dans le cadre du festival No Border #5, autour de la transmission de la tradition orale. Comment les musiques populaires, de culture ancestrale, continuent d’exister ? Comment se transmettent-elles entre générations ? Comment continuent-elles d’émerveiller ?

    1 - Retour d’expériences : Quelles questions, quelles réponses, quelles certitudes (!), quelles errances ?
    2 - S’interroger sur les formes de transmission

    1 h 46

    3 - Quelles politiques pour la transmission des musiques de tradition orale ?

    1 h 58

  • Expressions modales en Europe de l’ouest

    1 h 35 min
    ×fermer

    Expressions modales en Europe de l’ouest

    1 h 35 min - 2011

    - François Picard, ethnomusicologue spécialiste de la musique chinoise, professeur à l’Université Paris-Sorbonne
    - Thomas Loopuyt, musicien percussionniste mais également joueur de oud, enseignant au Conservatoire de Nice
    - Nando Aquaviva, chanteur corse, spécialiste et chercheur de la musique de sa région

    Voilà le panorama hétéroclite de la conférence sur les "Expressions modales en Europe de l’Ouest" qui a eu lieu le jeudi 17 Novembre 2011 lors du festival No Border au Quartz. Et si chacun a son mot à dire, tous ont aussi leur manière de le dire : il semblerait que leur origine influe sur leur musique mais aussi sur leur façon de s’exprimer...

  • Gérard Wajcman : L’art interprète ?

    1 h 14 min
    ×fermer

    Gérard Wajcman : L’art interprète ?

    1 h 14 min - 2011

    Écrivain, psychanalyste, maître de conférences au département de psychanalyse de l’Université Paris 8, Gérard Wajcman dirige le Centre d’étude d’histoire et de théorie du regard. Il intervenait au Quartz (Brest) le 18 mars 2011 dans le cadre du festival Antipodes pour une conférence intitulée "L’art interprète ?". Une réflexion consacrée à ce que voir peut bien vouloir dire…

  • Improvisation et politique : L’improvisation est-elle subversive ?

    1 h 27
    ×fermer

    Improvisation et politique : L’improvisation est-elle subversive ?

    1 h 27 - 2014

    Festival No Border #4, vendredi 12 décembre 2014 à 15h45.

    Cette table ronde réunissant des musiciens d’horizons très différents contribue à une réflexion sur les mécanismes des langages : oralité, écriture, deux façons de « fixer » la création. Espaces acoustiques, espaces culturels précis, l’improvisation est un lien social d’une force inouïe où tout est possible. C’est peut-être là que se situe sa subversion.

    Avec François Rossé, Hélène Labarrière, Romain Baudoin et Philippe Arrii-Blachette (modérateur).

  • L’improvisation dans les musiques modales : quels espaces de liberté ?

    1 h 28
    ×fermer

    L’improvisation dans les musiques modales : quels espaces de liberté ?

    1 h 28 - 2014

    Festival No Border #4, vendredi 12 décembre 2014 à 11h.

    Dans les musiques modales savantes l’improvisation apparaît souvent comme l’ultime étape confirmant pour l’élève la connaissance parfaite du système. Cependant, nombre de cultures populaires et d’artistes contournent ces règles souvent très prescriptives : improvisation libre dans les musiques populaires d’Europe de l’Ouest, utilisation intuitive des systèmes liés au makam en Europe orientale, adaptation de formes libres liées à certaines pratiques instrumentales traditionnelles dans des musiques populaires actuelles...

    Avec Érik Marchand, Shadi Fahti, Laurent Clouet et Bojan Zulfikarpasic.

  • La position du musicien traditionnel dans l’improvisation libre

    1 h 26
    ×fermer

    La position du musicien traditionnel dans l’improvisation libre

    1 h 26 - 2014

    Festival No Border #4, vendredi 12 décembre 2014 à 14h.

    Camel Zekri est musicien « traditionnel » au sein du Diwan de Biskra, mais il fait partie aussi de plusieurs groupes de musique improvisée qui pratiquent ce qu’on appelle l’improvisation libre, c’est-à-dire détachée de toute référence à un idiome musical référencé. Il lui arrive aussi de susciter des rencontres entre des musiciens de ces deux pratiques musicales au cours de son Festival de l’Eau. Erwan Keravec pourra lui aussi témoigner de sa façon de vivre sa pratique de l’improvisation libre (avec des musiciens tels que Jean-Luc Cappozzo, Benat Achiary, Mats Gustafsson, l’ARFI lyonnaise…) alors que son instrument, la cornemuse, le rattache d’emblée au répertoire de la musique traditionnelle.

    Avec Anne Montaron, Erwan Keravec, Camel Zekri et Bachir Temtaoui du Diwan de Biskra.

  • Mathieu Grégoire et Fabien André : La question de l’indemnisation des intermittents du spectacle

    1 h 34
    ×fermer

    Mathieu Grégoire et Fabien André : La question de l’indemnisation des intermittents du spectacle

    1 h 34 - 2014

    Le Mouvement Brest pour la Culture invitait mardi 21 octobre au Quartz Mathieu Grégoire, sociologue et chercheur associé au Centre d’Études et d’Emploi, ainsi que Fabien André, chargé de mission auprès du SYNDEAC (Syndicat National des Entreprises Artistiques et Culturelles) et membre du Comité de suivi de la réforme de l’Intermittence. Ce grand temps fort public abordait le mode d’indemnisation et les droits des intermittents du spectacle, tout en éclairant sur la réforme en cours et les alternatives envisageables à celles-ci. Mathieu Grégoire a publié en 2013 Les intermittents du spectacle : enjeux d’un siècle de luttes. Il est co-auteur avec Olivier Pilmis, chercheur au CNRS, du rapport "Quelle indemnisation chômage pour les intermittents du spectacle ? Modélisation et évaluation d’un régime alternatif".



accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre